Chargement Évènements

En première partie :

Ascenseur pour l’échafaud (clip) Sandrine Bonnaire / France / 2023 / 3’31

Le cinquième silence (court métrage) Nicolas Boualami / France / 2023 / 05’45 / Musique : Erik Truffaz

En présence de l’actrice et réalisatrice Sandrine Bonnaire, du musicien Erik Truffaz et du réalisateur Nicolas Boualami.

Ascenseur pour l’échafaud

Louis Malle / France / 1958 / 1h33

Avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Georges Poujouly

Florence aime Julien Tavernier que son mari, Simon Carala, un homme riche et redoutable a pris dans ses affaires. Ils préméditent ensemble un crime parfait. Julien fabrique un alibi indiscutable. Il tue Simon Carala et maquille son crime en suicide. Le hasard intervient, Julien est bloqué dans l’ascenseur, le portier ayant coupé le courant. Pendant qu’il tente de s’évader, deux jeunes gens volent sa voiture et tuent deux touristes allemands. Julien est donc recherché pour ce meurtre qu’il n’a pas commis, sera-t-il condamné ? Un des films qui marque à sa manière l’avènement d’un nouveau cinéma français tout en s’appuyant sur une intrigue policière. La musique envoûtante improvisée devant un écran par Miles Davis est restée célèbre et associera à jamais jazz et film noir. Impossible de résister à ce classique qui frappe par son élégance et sa précision !

Mar. 30 avril à 17h30, Carte blanche à Erik Truffaz qui présentera le film.

Erik Truffaz (France)

Fils de chef d’orchestre, le jeune Erik Truffaz débute comme trompettiste dans les fanfares dès son plus jeune âge. Né au début des années 60, il découvre Pink Floyd, le Miles Davis électrique… Alternant les expériences musicales les plus diverses (trompettiste dans un groupe de rap à Lausanne, ou rejoignant une soirée Drum’n’bass à Londres), il utilise sa trompette comme un visa planétaire, qui lui permet de franchir les frontières géographiques et sonores. Il crée le Erik Truffaz Quartet et fabrique pour le label Blue Note des classiques de leur époque, du jazz qui trafique les rythmiques électroniques, « The Dawn », « Bending New Corners » et atteint un succès phénoménal. On aurait sans doute conseillé à Erik Truffaz de continuer à pétrir indéfiniment ces petits pains de jazz racés, modernes juste ce qu’il faut, impétueux, d’une recette parfaitement rodée. Il a fait très exactement le contraire. Depuis 30 ans, ce trompettiste à la gueule d’oiseau ne cesse de prendre la route à contresens, de brandir sa trompette face aux géants qu’il croise. Qui peut se vanter d’un tel palmarès ? Erik Truffaz a balancé ses rimes dans le dos du compositeur Pierre Henry, il a hanté les nuits infinies de Christophe, il a repeint les dessins d’Enki Bilal avec des notes à base de bleu, il a partagé la scène avec Jacques Weber, Sandrine Bonnaire, il a enregistré en Inde au bord du Gange, il a chanté avec une diva malienne et avec les Dandy Warhols, il a offert des partitions à des orchestres symphoniques, il a écrit abondamment pour le cinéma comme si son instrument, au fond, ne servait qu’une cause : extraire l’émotion enfouie dans tout ce qui le traverse.

Erik Truffaz présentera le clip de Sandrine Bonnaire ASCENSEUR POUR L’ECHAFAUD et le court métrage LE 5e SILENCE de Nicolas Boualami. Il présentera le film de son choix : ASCENSEUR POUR L’ECHAFAUD de Louis Malle. Il se produira en concert à la Coupole / Le Foirail les lundi 29 (il reste des places) et mercredi 30 mars (complet).