Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Âme gitane

de Jordi Oliver (en sa présence)

12 photos en format toile sur support de bois 70×100 cm

Une exposition qui présente la musique qui unit les pays et les siècles : la musique du peuple gitan.

Ce projet du photographe Jordi Oliver rend compte de la vie et de la migration de musiciens gitans de l’Andalousie au Rajasthan, en passant par la France, l’Italie, la Roumanie, les Balkans, la Grèce, la Turquie et l’Inde. L’exposition tente de capturer l’essence de la culture gitane à travers un voyage dans l’espace et le temps, à travers la culture et, surtout, à travers la musique en tant que moyen d’expression, d’héritage historique, un lien d’identité qui est la contribution la plus célèbre dans le monde de ce groupe ethnique. De l’Andalousie au Rajasthan, où elle est née au Xe siècle.

Jordi Oliver, par son travail, appelle à la tolérance envers ceux dont les styles de vie, la religion et les rituels diffèrent des nôtres. Ses voyages retracent la vie des gitans actuels dans neuf pays. L’exposition sera accompagnée d’une conférence-rencontre avec Jordi Oliver en personne sur son expérience avec des vidéos et des photos de ce voyage qui a duré plus de 7 ans.

 

Jordi Oliver 

Master de Photojournalisme de l’International Center of Photography de New York ; Master de documentaire de l’Université Pompeu Fabra de Barcelone, sa trajectoire s’est focalisée sur trois aspects : la photographie, le documentaire social et l’enseignement. Concernant la photographie, il publie habituellement dans El País, The Guardian, Yo Donaet La Vanguardiaet il a fait plusieurs expositions. Il a également travaillé comme photographe pour de nombreuses campagnes de publicité, tant institutionnelles que commerciales. Dans le secteur du documentaire social, il a débuté comme chef opérateur et a ensuite réalisé plusieurs documentaires, toujours avec un intérêt social très marqué (Sauvons le troc, 2003). Quant à l’enseignement, cela fait dix ans qu’il propose des ateliers de photographie qui tendent à faire découvrir aux élèves leur propre façon de regarder la réalité.

Récemment, les photographies de son projet « âme gitane » sont présentées dans le documentaire Run Raven run, du metteur en scène nord-américain Michael Rainin. Enfin, la maison d’édition Ojos de Buey, qui se consacre à la photographie documentaire réalisée en Espagne au cours des cinquante dernières années vient de publier en novembre 2021 Sous le Pont 1995.