Chargement Évènements

Rebel Dread 

William E. Badgley / Royaume-Uni / 2020 / 1h26 / Documentaire/ VOSTF

Don Letts, qui fait partie de la première génération de britanniques d’origine africaine, animateur culturel, cinéaste, musicien et conteur, a grandi sous la menace constante du racisme, du harcèlement et de la violence policière à la fin des années 60-70. Le film traite des relations entre les rastas et la scène punk naissante et de la façon dont Don Letts a introduit le reggae dub, influençant dès lors toute une génération. Proche des Clash et producteur de musique talentueux (London Calling, Chain Gang,Pass the Dutchie), il a ensuite formé le groupe Big Audio Dynamite avec son ami Mick Jones (ex The Clash). Ce film parle aussi d’une Grande-Bretagne multiculturelle, de Londres… Don a trouvé un sens à sa vie, une place dans le monde, à travers le reggae qu’il aime tant. L’un des principaux thèmes sous-jacents au film est que Don a toujours été à la recherche d’un sentiment d’appartenance – toujours avec les étrangers, en installant sa famille en Jamaïque ou en allant en Namibie pour les célébrations de l’indépendance de ce pays. Don, célèbre pour ses séquences filmées et ses archives, a permis leur accès complet pour les besoins du film.

William E. Badgley (né en 1976, États-Unis) a réalisé des documentaires pour la télévision avant de commencer à réaliser ses propres films. Il se considère principalement comme scénariste et réalisateur, mais il travaille également comme directeur de la photographie, monteur et producteur. Il est propriétaire et fondateur de Molasses Manifesto, une société de production spécialisée dans les documentaires musicaux. Avec sa société, Badgley a auto-publié son premier long métrage documentaire, Kill All Redneck Pricks (2011), qui a été projeté dans dix pays et a reçu de belles critiques. En 2017, le documentaire Here to Be Heard : The Story of The Slits a été présenté en avant-première au BFI London Film Festival.